Cette année est un moment important pour notre congrès et pour la Société Française de Pathologie : nous entrons de plain-pied dans la dimension I.A. !

L’I.A., ou Intelligence Artificielle, est une approche nouvelle pour notre discipline, même si on sait que les bases théoriques de l’I.A. remontent déjà à plusieurs décennies. Ce qui a changé, pour nous et pour tous les domaines de la vie impactés par l’I.A, ce sont les capacités de calcul des processeurs qui ont considérablement augmenté, et surtout notre capacité collective à accumuler des données dans des formats numériques. Pour l’Anatomie Pathologique, c’est évidemment le développement des lames virtuelles qui a tout bouleversé : même si l’espace de stockage reste une contrainte, le principe de numériser toute notre production quotidienne de lames est maintenant possible, et mis en place dans certains laboratoires. Un laboratoire qui avance vers le 100% numérique, au-delà de la fluidification de ses process et du partage facilité, va naturellement se poser la question de l’utilisation de cette numérisation pour faciliter le diagnostic. C’est là que devraient intervenir les algorithmes d’I.A. pour aider le pathologiste dans les tâches fastidieuses (décomptes, mesures), pour détecter des lésions mal visibles parmi de nombreuses lames, ou un jour pour nous suggérer tel ou tel diagnostic. Au-delà même de notre diagnostic, beaucoup espèrent que ces algorithmes qui scruteront nos lames y trouveront des informations invisibles pour nos yeux, pour par exemple prédire la réponse à un traitement.

Toutes ces promesses sont fascinantes, mais il faut encore nuancer, car la réalité actuelle est plutôt faite d’algorithmes mono-tâches et gérant mal la diversité de nos prélèvements et de nos techniques. Pour avancer sur cette voie d’avenir, la Société Française de Pathologie travaille depuis près d’un an sur son premier data challenge autour de lames virtuelles de lésions épithéliales du col utérin. Ce challenge a mis en compétition des équipes qui devaient développer l’algorithme dont l’analyse se rapprochera le plus de la “vérité de terrain” définie par un panel d’experts. Plus de 4500 lames ont été désarchivées, anonymisées, numérisées et annotées par un panel d’experts. La compétition a démarré le 7 septembre 2020 et a été clôturée le 29 octobre. Les 4 meilleures équipes ont été annoncées et récompensées pendant Carrefour Pathologie Digital le 24 novembre 2020, avec 25000€ de prix au total. Les 2 laboratoires ayant inclus le plus de lames ont également été récompensés !

Vous pouvez revisionner cette session de remise des prix pendant Carrefour Pathologie Digital , ainsi que la session “Les coulisses du data challenge” pour avoir toutes les informations sur cet événement innovant !

Le lien pour accéder à la compétition, maintenant clôturée est plus bas :  

Pour visionner les vidéos de la compétition, cliquez sur les liens ci-dessous :

Le Data Challenge de la SFP (Version Longue)

Le Data Challenge de la SFP (Teaser)

Remise des prix du Data Challenge

Les coulisses du Data Challenge